ECLAIRCISSANT

Soin éclaircisssant – savon busserole – lait

Le principe actif utilisé est l’arbutine et non pas l’hydroquinone.

Savon à la Busserole

Savon à la Busserole

Le savon à la busserole

Composition : Huile de coprah, beurre de karité pression raffiné, soude, eau, huile de lin, huile de périlla, busserole, huile essentielle de mandarine, huile essentielle de persil, huile essentielle de pamplemousse.

Profitez du contact intime de la mousse savonneuse avec votre épiderme pour vous masser en douceur mais longtemps

 

 

 

Lait à la busserole

Lait à la busserole

Le lait à la busserole

Composition :

Cire jaune brute, jojoba, eau déminéralisée, borax, gomme adragante, busserole, huile de périlla, huile de lin, huile de chanvre, huile essentielle de mandarine, huile essentielle de persil, huile essentielle de pamplemousse

 

 

Utilisation :

Comme un lait habituelle, en massage léger et régulier. L’effet « adhérent » en fin de pénétration est normal et du à la cire brute. Humectez légèrement les mains et continuer le massage quelques minutes

Propriétés en cosmétique:

Tâches de vieillissement et « teint clair »… attention à l’hydroquinone!!!

Le principal produit utilisé pour les tâches et l’éclaircissement de la peau est l’hydroquinone.

L’hydroquinone à dosage élevé (plus de 5 %) provoque souvent des phénomènes d’irritation sous forme d’érythèmes et de manifestations plus ou moins dangereuses.

Même à dosage inférieure à 5 %, les effets indésirables sont fréquents.

Les méthodes d’obtention de cette substance sont souvent mal indiquées.

L’Arbutine n’est pas l’hydroquinone mais un dérivé naturel, un bêta-D-glucopyranoside de l’hydroquinone.

Il est efficace dans le traitement de certaines hyperpigmentations cutanées (lorsque que la fonction des mélanocytes est trop productrice).

L’utilisation de produits à base d’arbutine ou d’une huile à base d’arbutine à la place d’hydroquinone est intéressante en raison de son potentiel toxicologique réduit et à sa plus grande efficacité.

Ceci a été démontré par des études sur l’inhibition enzymatique.

Le mécanisme de l’action dépigmentante a été élucidé dans des cultures de mélanocytes humains.

L’arbutine inhibe l’activité de la tyrosinase des mélanocytes humains cultivés à des concentrations non cytotoxiques et donc diminue la production de mélanine.

La quantité d’hydroquinone libre est très faible.

Dans les produits ou dans l’huile à la busserole de Codina, l’activité de l’Arbutine est accrue par la pénétration accélérée. De plus l’émulsion naturelle empêche toute éventuelle réaction irritante qui ne peut pas être complètement exclue avec la forme libre de l’hydroquinone. Le lait, le savon et l’huile à la busserole de Codina est utilisée depuis 10 années et ne posent pas de problèmes d’utilisation. Enfin, les échantillons témoins des débuts de la fabrication montrent une étonnante stabilité à l’oxydation, laissant entrevoir des qualités anti-radicalaires.

La busserole

Histoire :

Le mot « Busserole » vient du provençal bouisserolo car l’arbre ressemble au buis.

Le mot scientifique Arctostaphylos avec UVA-URSI veut dire signifie « raisin d’ours », nom sous lequel nous connaissons cet arbre. La baie est comestible et à l’origine du fameux plat indien le « pemican ».

Botanique :

L’arbrisseau a des tiges couchées et on le trouve sur les rochers de montagne, dans les Alpes, les Pyrénées et les Cévennes. Il existe en grand nombre aux Etats-Unis. Les feuilles coriaces sont planes.

Laisser un commentaire